Tahiti : à la découverte de ses rituels de beauté

par Jetro

Aussi connue sous le nom de « l’île parfumée », l’île de Tahiti fait partie des destinations les plus prisées de la France d’outre-mer. L’un des principaux attraits qui font d’elle la destination de prédilection de beaucoup de touristes est la riche culture du peuple polynésien qu’elle abrite.

Les Polynésiennes, elles, sont très souvent admirées pour leur beauté à couper le souffle qui est le fruit des rituels de beauté traditionnels de l’île. Découvrez donc quelques aspects du patrimoine naturel cosmétiques utilisés par les Polynésiennes de Tahiti pour leurs soins de beauté.

L’éponge de mer naturelle pour un nettoyage doux

La peau est l’une des parties les plus fragiles du corps humain et nécessite donc d’être traitée avec beaucoup de délicatesse. Avoir une peau belle et saine passe donc par l’utilisation de produits et d’accessoires doux lors de l’étape du nettoyage et cela, les Tahitiennes l’ont compris.

En effet, à Tahiti, les éponges qu’on trouve dans la mer servent depuis des millénaires pour se laver lors de son bain ou la douche. Bien que cela puisse sembler assez étrange à première vue, l’utilisation de ce type d’éponge naturelle est très recommandée.

En plus d’exfolier la peau en douceur, l’éponge de mer est également utile dans la pratique du zéro déchet. Elle est aussi adaptée pour les peaux les plus fragiles, dont celles de bébé, car sa structure est poreuse et naturellement antibactérienne.

Les éponges de mer que vous pourrez vous procurer ici sont très versatiles et peuvent être utilisées pour le démaquillage, en cuisine et même pour les voitures.

L’huile de monoï pour la peau et les cheveux

L’huile parfumée ou huile de monoï est l’un des produits traditionnels tahitiens les plus populaires à travers le monde. Depuis qu’ils en produisent, le peuple tahitien s’en est servi comme produit cosmétique 100 % naturel et c’est encore le cas aujourd’hui.

L’huile de monoï, produite à partir de la fleur de Tiaré et de noix de coco est principalement appréciée pour son parfum doux et envoûtant qu’elle laisse. Elle est très utilisée dans les soins de la peau et les soins capillaires.

Le mélange de sable blanc et d’huile de monoï est l’une des recettes d’exfoliant les plus efficaces de l’île et lisse la peau avec délicatesse. Pour obtenir la peau hâlée typique des Polynésiennes d’origine, l’huile de monoï satine la peau à souhait et sert donc d’huile de bronzage.

Fatigué après une longue journée de jeu et de découvertes à la plage ? Pas de panique, l’huile de monoï vient à votre rescousse. Cette huile est réputée pour son caractère apaisant et relaxant qui est très utile lors des séances de massage. Une tasse d’huile versée dans le bain est également une bonne idée pour vous créer un petit instant détente.

La fleur de Tiaré pour un parfum unique

Comment parler de l’huile de monoï sans citer les bienfaits de la fleur de Tiaré qui en est la principale composante ? La nature a doté la terre tahitienne de beaucoup de fleurs aux effets merveilleux dans le domaine de la cosmétique et le tiaré en fait partie.

Chaque année, plusieurs millions de fleurs de Tiaré sont cueillies et exportées pour une transformation cosmétique. Elles sont principalement destinées à une transformation dans la parfumerie en raison de leur parfum caractéristique si apprécié.

Le tiaré peut être utilisé en macérât huileux pour parfumer le corps et la chevelure, mais peut aussi être utilisé en synergie avec d’autres fleurs. La vanille, le gardénia et le frangipanier sont compatibles avec le tiaré et se marient facilement pour concocter de belles fragrances naturelles.

L’hibiscus et le roucou pour une belle mise en beauté

Qui dit tropiques, dit forcément couleurs vives et chaudes, et le rouge en fait partie. En plus d’être la couleur de plusieurs fleurs qui font la beauté de la flore polynésienne, le rouge est également bien vu d’un point de vue esthétique à Tahiti.

Certaines plantes telles que l’hibiscus et le roucou servent à obtenir cette couleur et en faire usage autant pour les cheveux que pour le maquillage. Ainsi, les Tahitiennes utilisent le roucou dans les crèmes bronzantes, en shampoing, en couleurs capillaires et comme rouge à lèvres naturel.

Traditionnellement, l’hibiscus est aussi utilisé pour teindre les sourcils à l’occasion de manifestations culturelles.

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire