Comment choisir sa combinaison de surf ?

par Jetro

La meilleure façon de pratiquer le surf consiste à posséder une combinaison adaptée. Son choix ne doit pas être fait à la hâte. Au contraire, de nombreux paramètres doivent entrer en ligne de compte. Quels sont les aspects à considérer lors de l’achat d’une combinaison de surf ?

L’épaisseur

Dans un surf shop, vous remarquerez toujours qu’il existe une variété d’épaisseur de combinaisons de surf. En général, elles sont reparties comme suit :

  • 5/4/3mm ;
  • 4/3mm ;
  • 3/2mm ;
  • 2/2mm ;
  • Etc. 

Chacune de ces épaisseurs convient pour une certaine température d’eau et une saison. Ne manquez pas de vous faire conseiller par le vendeur.

La qualité

Ce critère est très important pour acheter une combinaison surf femme. L’idéal serait d’opter pour une combinaison flexible, et assez confortable. Les coutures doivent être bien faites, afin de ne pas provoquer des irritations. Sachez néanmoins qu’une combinaison de bonne qualité doit être durable. Orientez-vous vers des marques reconnues dont la réputation est solidement établie.

La taille

Comme ici, les professionnels du surf recommandent de choisir une combinaison parfaitement adaptée à votre taille. Il est très facile de s’y retrouver, car de nombreux guides sont disponibles sur internet. Quoi qu’il en soit, un essayage est toujours recommandé avant tout achat. Vous vous assurez ainsi de la bonne taille de la combinaison, mais aussi de la vérification de sa qualité.

La matière

Plusieurs matières sont utilisées dans la réalisation des combinaisons de surf. Les plus courantes sont :

  • Le limestone ;
  • Le Naturalprène ;
  • Le néoprène « traditionnel » ;
  • Le Bioprène Sooruz.

Le néoprène « traditionnel » a toujours été utilisé dans la fabrication des combinaisons de surf. Cependant, il a un caractère polluant et requiert énormément de matériaux toxiques pour être fabriqué. Les recherches ont permis de concevoir d’autres matières plus écologiques, que sont :

  • Le néoprène Limestone : qui provient de la roche calcaire, que l’on trouve à Niigata au Japon ;
  • Le Naturalprène : il remplace souvent le néoprène, et est fabriqué à base de la sève de l’hévéa ;
  • Le Bioprène Sooruz : cette matière est totalement écoresponsable, et est obtenue avec une combinaison de différents végétaux. Ce sont l’hévéa, la canne à sucre et des coquilles d’huitres réduites en poudre.

Le design

L’allure générale de la combinaison doit également être prise en compte, lors d’un achat. Il est évident que là, tout dépend des préférences personnelles quant aux couleurs et autres. Les propositions sur le marché sont assez variées, de sorte que chacun pourra choisir selon ses gouts.

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire